Le retour de la Secte du Mont Hua – Chapitre 9


Chapitre 9

Oh mon— le Mont Hua est en ruines (4)

«Où est-ce que tu étais passé ?»

«Je jetais un coup d’oeil aux environs.»

«… tu jetais un coup d’oeil ?» Un Am regarda Chung Myung avec méfiance. Cependant, Chung Myung croisa les croisa et se tourna afin d’observer le ciel, comme si cela ne le dérangeait pas le moins du monde.

Cet enfant a-t-il toujours était ainsi ? La première fois qu’il le vit, l’enfant lui parut extrêmement poli la. Mais à présent, son attitude avait comme changée.

Comment dire… c’était comme s’il dégageait de mauvaises ondes ?

Cela n’aurait en vérité rien de surprenant. A en juger par son attitude, cet enfant devait être un mendiant depuis un certain temps. Espérer de l’innoncence de la part d’un mendiant relèverait de la naïveté.

«As-tu mangé ?»

«Je n’ai pas faim.» Ironiquement, Chung Myung disait la vérité. L’état du Mont Hua lui avait coupé l’appétit ; comment est-ce qu’il pourrait surmonter le vide qu’il ressentait à la simple vue de cet endroit ?

«Dans ce cas, suis-moi.»

«Hein ?»

«Le chef de la secte désire te voir.»

«Ah, d’accord.» Chung Myung asquieça. Il ne pourrait pas y échapper éternellement ; autant régler cela maintenant.


La porte s’ouvrit et révéla un vieil homme, assit paisiblement. Chung Myung fut choqué.

Il mérite assurément son titre de « chef de secte »… L’aura de qi qu’il dégageait suffit à convaincre Chung Myung que cet homme avait dédié sa vie entière à cet endroit. Mais…

Mais il ne semble être pourvu de suffisament de courage pour parler le premier. En tant que chef de secte, il ne lui manquait rien ; mais en tant que guerrier du Mont Hua, il lui manquait tant.

«Salutations.»

Est-ce qu’il serait même possible de trouver un endroit aussi morosse que celui-ci ? Chung Myung soupira. Après tout ce qu’il avait traversé, ce chef de secte lui rappelait un bambin, comparé au chef de secte de sa propre époque. Voilà que le Maître Epéiste aux Fleurs de Prunier présentait ses salutations à un bambin.

Je n’aurais pas dû renaître. Qu’était-il supposé faire ? Tomber malade et mourir ?

Chung Myung n’exprima aucune de ses pensées et s’inclina.

«Je suis Chung Myung.»

«Je suis Hyun Jong.» Le chef de secte sourit et lui rendit en retour une simple salutation. « Bien que tu sois notre invité, nous n’avons rien que nous puissions t’offrir. J’espère que tu comprendras la situation dans laquelle nous sommes.»

«Ah, bien sûr.»

Les sourcils de Hyun Jong se froncèrent. Il était tout sauf habituel d’entendre quelqu’un dire « ne vous en faites pas » ou bien « comment un invité surprise pourrait-t-il espérer quoique ce soit ? » Mais la lueur dans les yeux de cet enfant ainsi que sa gestuelle indiquaient qu’il ne s’était, dès le départ, attendu à guère de leur part.

«Il m’a été rapporté que tu aurais dis quelque chose d’intéressant dans le Temple d’Okcheon.»

«Hhn ?»

« »Vendue ? »»

«A quoi est-ce que vous faites référence ?» Chung Myung pencha la tête. Hyun Jong plissa les yeux, mais l’enfant donnait réellement l’impression de ne pas comprendre la question qui lui était posée.

Il ne comprend vraiment pas ? Un enfant ne pourrait pas savoir aussi bien mentir.

Inutile d’essayer de lire sur mon visage, abruti ! Chung Myung sourit intérieurement ; il était Chung Myung, un des meilleurs menteurs au monde ! Même son Sahyung ne parvenait pas à voir au travers ses mensonges, ou même à trouver son alcool.

Hyun Jong ne parvenait tout simplement pas à trouver le moindre indice suggérant que cet enfant mentait.

«N’as-tu donc pas dit de tels mots ?»

«Je ne me rappelle plus vraiment. La seule chose dont je me souvienne, c’est que j’étais tellement fatigué que j’ai perdu connaissance…»

«Hmm.» Cela avait du sens. Il avait monté le Mont Hua avec un corps tellement jeune ; cet enfant devait avoir atteint ses limites. Cependant…

«Si tu étais aussi fatigué que tu le prétends, pourquoi n’avoir donc rien dit ?»

«On m’a dit que lorsque l’on vient ici, il est nécessaire de rendre hommage aux anciens…»

Hyun Jong arqua un sourcil à l’attention de Un Am.

Cet enfant est venu ici sans la moindre aide, et tu l’as traîné pour qu’il aille prier ? Hein ?

Un Am cligna des yeux, ahuri.

Non ! Il se portait à merveille ! Avant de passer la porte, cet enfant se portait parfaitement bien ; et il se serait alors évanoui de fatigue ? Comment est-ce qu’une histoire aussi folle pourrait même se produire ?

Un Am lança un regard accusateur à l’attention de Chung Myung, mais les yeux de Chung Myung étaient grands et innocents.

«Hmm.» Hyun Jong asquieça. «Cela me parraît logique. Je te prie de nous excuser pour notre inatention.»

«Ce n’est pas grave.»

«Bien. J’aurais une autre question à te poser.»

«Oui ?»

«Pourquoi avoir parcouru tout ce chemin jusqu’à cette montagne escarpée ? Et ne me dis pas que tu es venu ici sur un coup de tête. Le Mont Hua n’est pas un lieu que les gens en quête de nouveauté escaladent ; encore moins un enfant.»

Une question rude. Mais Chung Myung avait préparé sa réponse à l’avance.

«Monsieur le chef de secte.»

«Je t’écoute.»

«Je désire intégrer la Secte du Mont Hua.»

«Tu désires nous rejoindre ?» Les yeux de Hyun Jong se rétrécirent.

«Oui.»

Hyun Jong observa Chung Myung ; mais il ne trouva rien au travers de ses yeux innocents.

«Cela signifie-il que tu es venu jusqu’ici avec un but ?»

«Oui.»

«Hmm.» Hyun Jong asquieça. Le Mont Hua n’était pas un endroit pour les touristes.

«Tu désires intégrer le Mont Hua. Cela signifie que tu sais ce qu’est le Mont Hua ?»

«Oui.»

«Intégrer le Mont Hua…» Les yeux de Hyun Jong se plissèrent. Chung Myung se lécha les lèvres.

Tout se passe comme prévu. Il pouvait se servir de l’histoire de Chung Jin. Chung Jin était poursuivi par le Culte Démoniaque et avait disparu avant la bataille finale. Il était seulement porté disparu, pas mort. Chung Jin est tombé d’une falaise. Un bûcheron l’a trouvé et l’a aidé à guérir ; toutefois, la blessure était bien trop sévère pour qu’il puisse un jour s’en remettre complètement. En guise de remerciement, il prit l’homme comme disciple et lui enseigna les arts martiaux du Mont Hua ; et Chung Myung était le descendant de ce bûcheron !

Parfait ! Un scénario dépourvu de défaut. Le mieux, c’était que Chung Myung avait plein contrôle sur son récit. Cette histoire n’avait aucune faille, et il était assuré d’être accepté comme membre au sein de la secte.

Bien que je n’aurais pas la même renommée que par le passé. Au moins, même s’ils n’avaient pas une bonne opinion de lui, il serait bien traité.

Allez, demande-moi ma raison. Il lui sortirait alors son scénario. Ce serait un jeu d’enfant—

«J’accepte.»

«Oui ? Bien sûr, l’entrée… quoi ?» Chung Myung regarda Hyun Jong avec étonnement. Contrairement à ses attentes, le chef de secte asquieça simplement à son égard.

«Si tu désires nous rejoindre, alors qu’il en soit ainsi.»

«Hein ?» Non, minute. Est-ce que ce n’était pas un peu trop facile d’entrer ici ? Et ils l’acceptaient lui, qui plus est ; un enfant dont ils ne savaient rien ?

«M-monsieur !» Un Am était tout autant choqué. «N’avez-vous pas dit que vous n’accepteriez pas de nouveaux élèves ?»

Oui, pose-lui la question !

«J’ai changé d’avis.» Hyung Jong sourit. «Il est vrai que nous ne sommes pas en mesure d’accepter de nouveaux élèves ; mais nous ne pouvons pas ignorer un enfant qui a fait tout ce chemin en sachant pleinement ce qu’est le Mont Hua.»

«Ah… mais…»

«Un Am.»

«Oui, monsieur.»

«La vie n’est faite que de boucles. Qui que soit cet enfant, il est venu à nous par ses propres moyens en ayant connaissant de ce qu’est le Mont Hua. Allons-nous mettre dehors ceux qui nous ont cherché, avec pour seul motif que nous ne sommes plus aussi puissants qu’autrefois ?»

Si quelqu’un d’autre que Chung Myung avait entendu ces paroles, il aurait pu être impressionné. Cependant, après toutes ses préparations préalables, Chung Myung en eut la chaire de poule.

C’est quoi cette histoire ? Ils devraient tout de même se méfier un minimum de quelqu’un qu’ils ne connaissent pas, non ?

Comment est-ce que cet homme avait fait pour devenir chef de secte ? Non, il avait dû devenir chef de secte car il était justement ainsi.

«Ah, non… Avant ça, je vivais…»

«Ne t’en fais pas.» Hyun Jong secoua la tête fermement. «Peu importe quel genre de vie tu as pu auparavant mener. Que tu aies été un pécheur ou bien un voleur, dès l’instant où tu montes au Mont Hua, ton passé disparaît.»

Bien sûr que oui. Mais cela ne pouvait pas être aussi simple…

«N-non…»

«Je t’ai dis que tu n’avais pas à t’en faire.»

Mais ! Tu ne fais que me causer des problèmes ! Ecoute-moi !

«Un Am.»

«Monsieur ?»

«Donne une chambre à cet enfant.»

«A vos ordres.»

«Tu te nommes Chung Myung ?»

Chung Myung asquieça

«Un très beau nom, oui, un très beau nom. Chung Myung de la famille des Chung.» Le chef de la secte gloussa. «Ce doit être le destin. Inutile de lui trouver un nouveau nom ; tu l’ignores peut-être, mais ton nom possède une grande signification, au Mont Hua.»

Les yeux de Hyun Jong se plissèrent.

«Est-ce que quelqu’un pourrait se montrer suffisamment digne de ce nom ?»

«… Oui», répondu Chung Myung.

«Nous verrons bien.»

Chung Myung se tenait raide et Un Am l’escorta avec une expression maussade.

«Par ici.»

Les paysages du Mont Hua attirèrent son regard lorsqu’il sorti.

Je suis parvenu à intégrer le Mont Hua.

Intégrer le Mont Hua…

Un Am interrompu le fil de ses pensées.

«La cérémonie d’introduction n’a pas encore eu lieu, mais à partir de maintenant, tu es un disciple du Mont Hua. Tu vas devenir un vaisseau pour les arts martiaux, et le plus jeune disciple du Mont Hua.»

«… Le plus jeune.» Les yeux de Chung Myung tremblèrent. Lui, le plus jeune ? Le Maître Epéiste aux Fleurs de Prunier, Chung Myung, était le plus jeune des disciples ?

«Héhéhéhé !» Lorsque l’amusement transparu sur le visage de Chung Myung, Un Am ne put s’empêcher de sourire.

«Tu sembles heureux.»

«Oui. Très heureux. Hahahahaha.»

Mais alors, pourquoi est-ce que des larmes coulaient ?

… Bordel.

,